Isolation-maison
Travaux de rénovation

Top des isolants thermiques pour les combles

Les combles constituent la partie supérieure d’un édifice. Ayant comme structure la charpente, ce sont eux qui supportent le toit. Ils peuvent être habitables ou non. Ils peuvent être perdus ou aussi constituer un grenier. En tout cas, ils font partie de la toiture. Non isolée ou mal isolée, cette partie de la maison donne issue à la fuite d’énergie. Son isolation s’avère alors indispensable voire impérative.

Choisir entre le minéral et les bio-sourcés pour le grenier

Il est très courant de dire que la meilleure isolation pour son grenier figure parmi les choix suivants :

  • la laine de verre
  • la laine de mouton
  • le liège
  • L’ouate de cellulose

Parmi ces quatre isolants thermiques populaires, la laine de verre est un isolant minéral. Les trois autres sont des isolants bio-sourcés. L’isolant minéral se démarque par sa bonne tenue au feu. Cependant, son bilan environnemental laisse à désirer. L’isolant bio-sourcé, lui, provient des végétaux ou des animaux, ou encore il est le produit de recyclages. Son principal atout est sa densité qui offre un très bon confort d’été, mais le prix est assez conséquent. En fait, il n’existe pas vraiment de meilleur isolant. Tout dépend :

  • du type de combles
  • du budget
  • de l’épaisseur du matériau
  • de sa résistance
  • de son bilan en énergie
  • de la simplicité de la mise en œuvre.

Particularités de ces isolants thermiques souvent utilisés pour les combles

La laine de verre se distingue par son coût très abordable. Pourtant, il est très performant. Il résiste très bien aux rongeurs. En plus, il est perméable à la vapeur d’eau. Cela stabilise sa conductivité thermique même en temps de pluie. Sa pose nécessite toutefois le port de protections, parce qu’elle cause des irritations. Elle est idéale pour les combles perdus sous des toitures inclinées. Certains l’utilisent quand même dans les combles aménageables.

La laine de mouton est très performante en hiver. Le confort d’été qu’elle procure s’avère cependant faible. Elle s’adapte très bien aux combles perdus des bâtis anciens. Son caractère écologique fait qu’il est possible de bénéficier d’aides financières en l’utilisant. Il faut juste respecter la résistance thermique de 7 m².K/W et confier les travaux d’isolation à un artisan RGE. Le coût total est assez élevé (prix et mise en œuvre).

Le liège est un composé de cellules gonflées d’air. Il provient du chêne-liège, un arbre poussant dans les régions méditerranéennes. Ses performances thermiques sont garanties par l’Association pour la Certification des Matériaux Isolants (ACerMI). Les rongeurs détestent ce léger matériau écologique dont l’efficacité est prouvée. Le liège est tout de même sensible au feu. Il fera un parfait isolant thermique pour les combles non habitables.

L’ouate de cellulose, elle, est issue du recyclage du papier. Elle figure parmi les meilleurs isolants du grenier et des combles perdus. C’est un matériau aux propriétés pleines de contradictions. Il est écologique, mais son bilan environnemental n’est pas négligeable. Il est efficace aussi bien en hiver qu’en été. C’est un matériau parfaitement adapté aux habitations à ossature bois. Il cause quand même des irritations à la pose.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *